viernes, 12 de julio de 2019

martes, 4 de junio de 2019

Terapia de grupo sobre Hernán Cortés en su tierra

Un congreso internacional en Extremadura constata las distantes interpretaciones sobre la poliédrica figura histórica.
Hernán Cortés no lo sabía, pero en el momento justo en el que la punta de su bota tocó el suelo de México en 1519 provocó un trauma en los dos lados del Atlántico que aún no se ha superado. De hecho, el Congreso internacional Hernán Cortés en el siglo XXI, que se clausura este sábado en Medellín (Badajoz), a lo que más se asemeja es a una especie de terapia de grupo de historiadores españoles y mexicanos sobre un personaje que todos califican de "poliédrico": de la espada a la pluma, de la batalla sangrienta a levantar ciudades, de evitar saqueos a matar emperadores aztecas.
Cada ponente —los más destacados del mundo con currículos que ocupan páginas y páginas— parece describir a una persona diferente cuando diserta sobre este pacense de Medellín. El Mundo.

El primer documento escrito en México por los españoles revela el plan de Cortés

El documento más antiguo escrito por los españoles en nuestro país —hasta donde sabemos— data del 20 de junio de 1519 y lleva por nombre Petición de los vecinos de la Villa Rica de la Vera Cruz, dirigida a su cabildo, alcaldes y regidores. Esta misiva enviada a la corona contiene la firma de 400 hombres que, en ese momento, apoyaron a Hernán Cortés para que lo que descubriera y ganara en México fuera para él y no para el gobernador de Cuba, quien estaba por llegar como “adelantado”, cargo equivalente al de conquistador. UNAM.

Recrean en 3D la ciudad de Tenochtitlan, a la que llegó Hernán Cortés hace 500 años. ABC.

Mexique : il y a 500 ans, la chute d'un empire

500 ans après la conquête espagnole du Mexique, le président mexicain demande des excuses à l'Espagne et au Pape. L'occasion de revenir sur l'histoire de cette conquête aussi rapide que dévastatrice. France Culture

La historia de la leyenda negra, un asunto político de filias y fobias
El catedrático de Filosofía José Luis Villacañas refuta en su nuevo ensayo el “populismo intelectual reaccionario” del fenómeno editorial ‘Imperiofobia’, de Elvira Roca Barea.
José Luis Villacañas no podía quedarse callado ante un libro que “considera en el fondo que la mayor parte de los países y las culturas de Europa son enemigas irreconciliables de España”. “Esto va en contra de lo que he venido haciendo y estudiando 40 años”, explica este catedrático de Filosofía de la Universidad Complutense de Madrid, de 63 años. Su forma de reaccionar ha sido escribir un ensayo cuyo título es ya una declaración de intenciones: Imperiofilia y el populismo nacional-católico (Editorial Lengua de Trapo). El objeto de su refutación y análisis e impugnación es uno de los fenómenos editoriales (y también ideológicos) de los últimos tres años en España, el libro Imperiofobia y leyenda negra: Roma, Rusia, Estados Unidos y el Imperio español, de Elvira Roca Barea. Más de 80.000 ejemplares se han vendido de esta obra (editada por Siruela) que persigue romper “los tópicos, aceptados como verdades, de la leyenda negra, que no son más que propaganda antiespañola creada por el mundo protestante y asumida por la Ilustración francesa”, en palabras de su autora publicadas en este diario.

El auténtico (y primer) fraile español que denunció las crueldades que sufrían algunos indios en América
En un discurso realizado en la Navidad de 1511, nombrado «Sermón de Adviento», Fray Montesinos provocó un pequeño terremoto entre las autoridades de la Isla de La Española, en Santo Domingo, debido a lo directo de su tono. ABC.

miércoles, 15 de mayo de 2019

CRPE 2020 : les langues vivantes, nouveau domaine au choix pour la Mise en Situation Professionnelle

Nouveauté session 2020 du CRPE : possibilité pour les candidats de choisir une langue vivante étrangère comme domaine au choix pour la première épreuve orale d'Admission, la Mise en Situation Professionnelle.

Les Epreuves orales d'Admission, qui constituent la deuxième partie du CRPE, vont donc être modifiées, pour le CRPE 2020, en offrant pour la première fois aux candidats, la possibilité de choisir entre l'allemand, l'anglais, l'espagnol ou l'italien, comme domaine de leur Mise en Situation Professionnelle.

Cette épreuve, majeure du CRPE, comptant pour 60 points et se déroulant sur 1 heure, permettra désormais aux candidats attestant du niveau B2 (cadre européen commun de référence pour les langues) de mettre en avant leur maîtrise de la langue et leur connaissance de la culture correspondante.

En effet, pour les candidats du CRPE 2020ayant choisi ce nouveau domaine, l'épreuve de Mise en Situation Professionnelle se déroulera comme suit :

- la présentation du dossier professionnel sera faite en français (20 minutes)

- l'entretien avec le jury se déroulera en français pour la partie relative aux aspects scientifiques, pédagogiques et didactiques du dossier (20 minutes)

- la partie portant sur l'approfondissement du domaine, sur la connaissance du candidat de la langue et de la culture choisies ainsi que la réflexion sur la mise en œuvre d'une pédagogie des langues étrangères dans le premier degrés se fera dans la langue vivante choisie (20 minutes)

Avec cette nouveauté du CRPE, le Ministère de l'Education Nationale compte favoriser l'apprentissage des langues vivantes étrangères et leur valorisation dans l'enseignement du premier degrés.

Son application prendra effet le 1er septembre 2019 et concernera alors tous les candidats du CRPE 2020.












lunes, 13 de mayo de 2019

Apprendre avec le numérique Mythes et réalités

Le premier ouvrage qui examine les attentes et les croyances associées à l’usage des nouvelles technologies en classe.





« On est plus motivé quand on apprend avec le numérique », « Les vidéos et informations dynamiques favorisent l’apprentissage », « Le numérique permet d’adapter les enseignements aux élèves »…Autant d’affirmations que l’on entend régulièrement. Mais s’appuient-elles sur des résultats d’études sérieuses ?


L’ouvrage est organisé en onze chapitres traitant chacun d’une attente, ou d’un mythe, autour des technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement.


Chaque chapitre :
  • présente le mythe : développement des attentes et des arguments généralement avancés justifiant ces attentes ;
  • dresse un rapide bilan des travaux scientifiques examinant ce mythe ou permettant d’évaluer la validité des attentes : présentation des derniers travaux et revues de questions dans la littérature scientifique ;
  • décrit concrètement plusieurs études pertinentes illustrant la réalité des TICE en lien avec le mythe, pour aider à la compréhension des apports et des limites du numérique ;
  • présente une conclusion sous forme de réponse au mythe et de propositions pour la mise en œuvre dans la classe.

21/10/2014 - Le café pédagogique - François Jarraud

Les élèves utilisent mieux que nous le numérique car ce sont des "digital natives". On apprend mieux avec le numérique car il motive. Et puis il s'adapte mieux aux besoins des élèves .On a tous entendu ces affirmations. Mais qu'en est-il en vrai ? Dans "Apprendre avec le numérique" (Retz), Franck Amadieu et André Tricot, tous deux membres du laboratoire Cognition Langues Langages Ergonomie du CNRS, passent au crible de la recherche 11 propositions populaires. Et ça fait mal. Car ils démontrent qu'il s'agit de mythes modernes. Faut-il pour autant jeter le numérique à la poubelle des outils éducatifs inutiles ? Les auteurs ne le pensent pas. Ils s'en expliquent.


20/10/2014 - La croix

"Pédaogiques mais pas magiques", article d'André Tricot, auteur d'Apprendre avec le numérique - mythes et réalités, Retz, 2014.


19/11/2014 - ludomag - Aurélie Julien

Les auteurs Franck Amadieu et André Tricot, spécialistes des usages éducatifs du numérique, ont voulu avec cet ouvrage de synthèse, apporter quelques réponses et permettre un débat trop souvent occulté sur les vertus du numérique à l’école.

martes, 23 de abril de 2019

Langues : Les solutions du Cnesco pour améliorer l'apprentissage des langues

Peut-on "débloquer" les jeunes Français pour l'apprentissage des langues ? La question était au coeur de la conférence de consensus organisée par le Cnesco les 13 et 14 mars. Le jury, composé d'universitaires, d'enseignants, de parents, rend maintenant ses recommandations. Il préconise des mesures pédagogiques, par exemple pour le travail de l'oral ou le droit à l'erreur, et organisationnelles, comme la durée des cours ou le développement des dispositifs particuliers (EMILE, classes bilangues). Surtout il demande de modifier le recrutement des enseignants en recréant une option  langue au concours des professeurs des écoles et en établissant une aux concours du 2d degré. (seguir leyendo).

jueves, 7 de marzo de 2019

Cuentos infantiles


Para descargar:












Contar Cuentos. El rincón de la Educación Infatintil (Podcast)


Bib.









Gianni Rodari, Grammaire de l'imagination (Grammatica della fantasia. Introduzione all'arte di inventare storie, 1973). 

Cette Grammaire de l'imagination, unique en son genre par son humour et son intelligence pétillante, constitue un ouvrage essentiel pour tous ceux qui s'intéressent aux processus de l'imagination : enseignants, animateurs, formateurs, parents, mais aussi tout "candidat libre" à une écriture débridée. "Somme du gai savoir de Rodari, livre à la fois de pédagogie et du poétique pour pédagogues et pédagogie pour poètes", comme l'a défini Italo Calvino, cet essai regorge d'idées dynamisantes pour le lecteur. Il est tout à la fois grave et facétieux, rigoureux et brillant, nourri de tradition et subversif, pétri de culture et d'expérience concrète des enfants. Dans le monde, de nombreuses associations pédagogiques et culturelles se réclament de la pensée, de l'action de Gianni Rodari, écrivain (Prix Andersen 1970), journaliste et pédagogie de la créativité.



(…) La fonction créatrice de l’imagination appartient à tous : à l’homme de la rue, au savant, au technicien ; elle est indispensable aux découvertes scientifiques tout comme à la naissance de l’œuvre d’art ; elle est même une condition de la vie quotidienne. 
(…) 
La présente Grammaire de l’imagination n’est ni une théorie de l’imagination enfantine, ni un recueil de recettes, un Brillat-Savarin des contes, mais simplement une proposition destinée à aller rejoindre toutes celles qui tendent à enrichir d’expériences stimulantes le milieu (maison ou école, peu importe) dans lequel grandit l’enfant. 
L’esprit forme un tout. Sa créativité doit être cultivée dans toutes les directions. Les contes (écoutés ou inventés) ne représentent certes pas la panacée universelle dans l’éducation de l’enfant. Le libre usage de toutes les possibilités du langage ne constitue qu’une des directions dans lesquelles il peut s’épanouir. Mais tout se tient. L’imagination de l’enfant, stimulée pour inventer des mots, appliquera ses instruments à tous les domaines de l’expérience qui provoqueront son intervention créative. Les contes servent à la mathématique comme la mathématique sert aux contes. Ils servent à la poésie, à la musique, à l’utopie, à l’engagement politique ; bref, à l’homme tout entier, et pas seulement au rêveur. Ils servent justement parce qu’en apparence ils ne servent à rien : comme la poésie et la musique, comme le théâtre et le sport (tant que tout cela ne devient pas une affaire commerciale). 
Ils servent à l’homme complet. Si une société basée sur le mythe de la productivité (et sur la réalité du profit) a besoin d’hommes à moitié – exécutants fidèles, reproducteurs zélés, instruments dociles sans volonté propre –, cela signifie qu’elle est mal faite et qu’il faut la changer. Pour la changer, il faut des hommes créatifs, qui sachent utiliser à plein leur imagination. (…)

lunes, 25 de febrero de 2019

Giovanni Vespucci, Mapamundi (1526)


The world map, or planisphere, by Giovanni (Juan) Vespucci is one of the most impressive nautical charts produced during the Age of Exploration. Juan Vespucci was the nephew of Amerigo Vespucci (1454–1512), the Florentine explorer, navigator, and cartographer appointed as the first pilot major of the Casa de Contratación in Seville in 1508. Established in 1503 by Queen Isabella, the Casa de Contratación was responsible for overseeing all exploration, colonization, and commerce between Spain and its rapidly expanding empire in the Americas. One of its most important functions was to maintain and update a master nautical chart, the padrón real, from which copies were made for pilots sailing to the Americas. 
Vespucci’s World Map of 1526 is an ornate copy of the padrón real and probably was intended as a gift for Charles V on his marriage to Isabella of Portugal on 10 March 1526, in Seville. Vespucci added interior geographical details and curiosities such as camels and elephants in Africa, the Tower of Babel collapsing in the Near East, and like medieval mappaemundi the Red Sea is colored red.

IMAGE: Giovanni Vespucci, World Map, Ink and color on four sheets of parchment, Seville, 1526. Source.




Obra comentada: Mapamundi.Tesoros de la Hispanic Society of America



Misterios del mapa de 1491 que guió a Colón
En la cuarta planta de la Galería de Arte de la Universidad de Yale descansa una obra excepcional del geógrafo alemán Henricus Martellus. Un mapa del mundo dibujado a mano con tinta ferrogálica, que data de 1491, y que normalmente da la bienvenida a los visitantes de la biblioteca Beineke de libros raros y manuscritos. A simple vista parece un mapa incompleto; una masa de tierra y agua sin nombres ni detalles, con España y África al Este y Japón al Oeste. Descolorido por los siglos y donado anónimamente en 1962, recuerda a los que se empleaban en los colegios para aprender geografía. «Cuando lo miras ves menos del 10% de lo que hay escrito y dibujado», dice Gregory Heyworth, profesor de inglés de la Universidad de Mississippi y fundador del proyecto Lazarus, que pretende «democratizar las imágenes multiespectrales» para que sean accesibles a bajo coste. Esta tecnología y el sistema portátil diseñado por Heyworth y su equipo han conseguido que el ojo humano pueda leer textos por todas partes del mapa. A continuación, sus cinco mayores revelaciones. El Mundo.